5 décembre 2019

2 min à lire

Édition X-Mas : Leçons d’investissement du père Noël
Santa Claus is comin' to town… joyeux Noël !
Nicholas Flaherty Image

Nicholas Flaherty - Investment Strategist - FWU Invest S.A.

Noël approche et nous avons tous hâte de passer les fêtes avec nos familles et nos proches. Un homme va néanmoins travailler d’arrache-pied et parcourir le monde sans compter ses heures, même la nuit, endurant cheminées étroites, chiens de garde et sacs lourds. Nous parlons, bien sûr, du bon vieux père Noël !

 

Peu de gens doivent le savoir, mais le père Noël est en réalité un très bon gestionnaire. Il travaille seulement durant la période de Noël et parvient pourtant à financer son train de vie somptueux, ce qui est stupéfiant : une nuit de travail par an ! Mais comment fait-il ? La réponse est simple : c’est un bon investisseur. Il fait travailler l’argent pour lui afin de ne pas avoir à le faire.

Jetons un œil aux deux principales leçons d’investissement que nous pouvoir tirer du père Noël :
1. Le père Noël ne dépense pas tout son argent après Noël

Lorsqu’il était jeune, le père Noël avait souvent des problèmes à Pâques, quand l’argent qu’il avait gagné en décembre venait à manquer. La vie nocturne effervescente en Laponie n’est pas donnée, surtout si vous êtes une célébrité locale comme le père Noël. Au fil des ans, le père Noël a cependant réussi à mettre de côté une grande partie de son argent. Mais il ne s’est pas contenté de le placer sur un compte en banque de Laponie. Fait décisif, il a également commencé à investir sur les marchés boursiers et obligataires, et a réussi à se constituer un joli pécule qu’il a ensuite utilisé pour s’acheter un grand appartement de luxe et financer son somptueux train de vie tout au long de l’année. La leçon à en tirer est simple : nous devrions faire preuve de discipline en mettant systématiquement de l’argent de côté, chaque mois dans l’idéal, pour ensuite le faire travailler sur les marchés financiers. Même s’il s’agit au départ d’une petite somme, elle fructifiera au fil des ans et nous aidera pour la retraite.

2. Le père Noël n’a pas peur de prendre des risques

Bien qu’il se soit adouci au fil des ans, il n’a pas choisi ce dangereux métier sans raison : il aime un peu de danger. Cela se reflète également dans son portefeuille de placements : il adore la bourse ! Même si nous n’avons pas le même goût du risque que le père Noël, cela reste une importante leçon. Les taux d’intérêt sont au plus bas dans toute l’Europe, et nous devrons probablement bientôt payer pour nos liquidités, car nombre de banques commencent à répercuter les taux négatifs sur leurs clients. Par conséquent, nous nous retrouvons dans une situation où nous n’avons plus rien à gagner à laisser notre argent sur un compte. Nous devons le placer sur les marchés, où nous pouvons obtenir un rendement. Cela ne signifie pas que nous devions immédiatement placer tout notre argent en bourse : le marché obligataire est une option pour ceux qui sont plus prudents que le père Noël. Mais le fait est que nous devrions apprendre à accepter de prendre quelques risques, sinon l’inflation grignotera tout notre argent.

Il ne fait aucun doute que le père Noël est parvenu à s’assurer une belle vie, en grande partie grâce à sa personnalité et ses talents de livreur de cadeaux, mais surtout parce qu’il gère son argent avec beaucoup de jugement. Il est discipliné, puisqu’il alloue chaque Noël un montant considérable à son budget d’épargne, et ne dépense pas tout, tout de suite. De plus, il est capable de gérer le risque et investit en bourse chaque année depuis 50 ans, avec un rendement annuel de près de 10 %. Non seulement le père Noël sait comment répandre l’esprit de Noël, mais il a également quelques idées sur ce que nous devrions faire de notre argent. N’hésitez pas à lui demander plus d’informations quand vous le verrez dans quelques semaines !

FWU Logo
Prêt à épargner pour l’avenir ? Nous vous mettrons en contact avec un conseiller dans votre région.
1 2
Suite