19 octobre 2018

6 min à lire

Gestion financière et epargne

Trois façons de sécuriser le futur financier de votre famille
On ferait tout pour notre famille.
FWU Expert Corner Logo

FWU - Expert Corner - FWU AG

On ferait tout pour notre famille. Assister aux matchs de foot des enfants, rire à leurs blagues... Il nous arrive même de sortir les poubelles. Mais si vous voulez vraiment être utile à votre famille, il est peut-être temps de penser à protéger financièrement son avenir.

Qu’il s’agisse de mettre en place un petit filet de sécurité en cas de coup dur comme une perte d’emploi ou un accident, ou de constituer un pécule pour le moment où vos enfants auront « besoin » d’apprendre à coder, jouer du piano ou faire du trapèze, avoir un peu d’argent de côté peut s’avérer providentiel à long terme et vous offrir une certaine tranquillité d’esprit entre temps.

Vous ne savez pas par où commencer ? C’est votre jour de chance...

There’s nothing we wouldn’t do for our families. - Image
Étape 1 : mettez de l’ordre dans vos dettes

Quand on veut faire le point sur ses finances, commencer par les dettes est toujours une bonne idée. Peu de chances que ce soit votre sujet de prédilection, mais vous vous sentirez mieux une fois que vous y verrez plus clair, promis !

Commencez par lister ce que vous devez, puis notez l’intérêt que vous payez pour chaque dette.

Ceci vous aidera à déterminer le poste de dette principal, celui que vous devriez probablement rembourser en priorité. 

Vos remboursements ainsi organisés, vous pourrez trouver une solution judicieuse pour venir à bout de vos dettes – forcément une bonne chose pour vous et pour votre famille.

Quand on veut faire le point sur ses finances, commencer par les dettes est toujours une bonne idée. Peu de chances que ce soit votre sujet de prédilection, mais vous vous sentirez mieux une fois que vous y verrez plus clair, promis!

Étape 2 : prenez une assurance

Même si on n’a pas envie d’y penser quand on est jeune et en bonne santé, c’est probablement le meilleur moment pour recourir à une assurance.

Il existe trois types de polices. Voici comment elles fonctionnent :

Assurance-vie

Quand vous souscrivez une assurance-vie, vous payez généralement une mensualité, et la police reverse un montant forfaitaire à votre famille en cas de décès. Certaines polices sont valables sur une durée déterminée, et la couverture prend fin en même temps que le contrat. D’autres courent jusqu’à la fin de votre vie ; dans ce cas, le paiement est garanti. 

Si vous voulez faire fructifier davantage vos mensualités, vous pouvez opter pour une police d’assurance-vie en unité de compte, qui permet d’investir une partie des fonds placés. Vous bénéficiez ainsi d’un double avantage : protection et investissement.

Assurance perte de revenus

Ce type de protection vous verse un pourcentage de votre rémunération nette chaque mois en cas de maladie ou de dommage corporel. Les paiements sont suspendus quand vous reprenez le travail ou quand vous partez à la retraite. L’assurance perte de revenus est prisée des indépendants qui ne bénéficient pas, en cas d’incapacité de travail, de congés maladie couverts par l’entreprise.

Assurance maladie grave

Comme son nom l’indique, l’assurance maladie grave offre généralement un montant forfaitaire ou un revenu en cas de maladie diagnostiquée comme un cancer, une crise cardiaque ou la sclérose en plaques. C’est une autre option sollicitée quand on ne peut pas percevoir d’indemnités de congé maladie employeur.

Les différents types d’assurance qui vous correspondent dépendent de votre situation personnelle. Par exemple, vous viserez peut-être un degré de protection élevé si vous êtes le principal soutien de votre famille, et moins élevé si votre partenaire gagne plus que vous.

Étape 3 : faites pousser vos graines

Il est toujours bon de mettre un peu d’argent de côté : pour le meilleur ou pour le pire, la vie suit son cours. Les bébés naissent, les chaudières lâchent, les gens tombent malades... Un petit coussin de sécurité peut faire toute la différence.

La première étape consiste à déterminer combien d’argent il vous reste à la fin du mois, une fois toutes vos dépenses courantes payées. On recommande généralement de mettre de côté l’équivalent de trois mois de dépenses, au cas où – un bon objectif d’épargne à viser.

Même si vous ne pouvez pas économiser beaucoup, avec le temps vous réaliserez que vous vous êtes constitué une sécurité financière bien utile.

Et qui sait ? Vous épargnerez peut-être assez d’argent pour en investir une partie dans l’optique de sécuriser l’avenir de votre famille ou de préparer votre retraite pour prendre votre retraite anticipée. Contrairement à un compte épargne, qui offre un taux d’intérêt fixe, un investissement vous permet de faire fructifier votre argent bien plus vite, mais avec un risque plus élevé. Plus tôt vous commencez, plus longtemps votre investissement pourra croître et plus il pourrait vous rapporter.

Cet article vous permettra de découvrir les merveilles de cet intérêt composé et nos stratégies pour donner un coup de fouet à votre épargne.

Pour conclure...

Que ce soit à cause d’un bébé qui pleure, d’un partenaire qui ronfle ou d’un livre passionnant, vous veillez déjà peut-être tard la nuit. Pas besoin d’en rajouter avec des problèmes financiers.

Vous ne pourrez peut-être pas vous préparer à affronter tous les vents et tempêtes, mais prévoir une certaine protection vous permettra de mettre votre famille à l’abri.

FWU Logo
Prêt à épargner pour l’avenir ? Nous vous mettrons en contact avec un conseiller dans votre région.
1 2
Suite