8 octobre 2021

6 min à lire

Investissement et assurance-vie

Qu'est-ce que la volatilité dans un investissement ?
Nicholas Flaherty Image

Nicholas Flaherty, Investment Strategist at FWU Invest S.A.


Lors du choix d'un produit d'investissement tel qu'un fonds, vous avez sûrement déjà rencontré le terme « volatilité », qui est exprimé en pourcentage, par exemple 10 %, 15 %, 20 %, etc. 

Un terme qui semble bien technique et peut effrayer, mais qui est en réalité assez simple à appréhender. Cap sur la définition de la volatilité en termes de trading et d’investissement financier !

La volatilité d’un investissement

La volatilité d’un investissement représente l’amplitude de l’évolution, la variance d’une action au cours du temps. Ou, dit plus simplement, la fluctuation de la valeur d’un investissement.

Qu’est-ce que la volatilité d’une action ou d’un fonds ?

L’idée est en réalité assez simple : lorsque vous investissez dans un actif (immobilier, matières premières, cote en bourse…), la valeur de ce dernier peut évoluer. Elle peut grandir et vous faire gagner de l’argent, ou diminuer et vous en faire perdre.

Toutefois, vos gains ou vos pertes ne dépendent pas uniquement de la volatilité de l’actif. En effet, votre éventuel bénéfice dépend plutôt de vos réactions face aux fluctuations du marché. Par exemple, en 2017, la valeur des actions Apple a chuté suite à un fractionnement d’actions du groupe et une inquiétude grandissante des investisseurs quant au secteur technologique . Certains détenteurs d’actifs ont paniqué devant cette baisse, et décidé de revendre. S’ils avaient conservé leurs actions, ils auraient pu profiter d’une valeur 400% supérieure dans les années qui ont suivi.

Dans le monde de l’investissement, il est essentiel de prendre en considération la durée de votre contrat en plus des risques liés aux fluctuations du marché. Ainsi, si votre contrat arrive à échéance, il peut être judicieux de ne pas prendre trop de risques. Au contraire, si vous avez encore quelques années devant vous, vous pouvez amplement vous permettre de prendre des risques pour maximiser vos gains.

Sur le court comme sur le long terme, la volatilité d’un investissement représente donc le « risque » d’un investissement. 

Par exemple, les actifs de l’État possèdent une volatilité faible : le risque de perdre de l’argent est assez bas, puisque l’actif est émis par l’État. 

Au contraire, la volatilité en bourse est assez élevée, puisque les risques de fluctuations sont importants. Toutefois, pour appréhender pleinement les tenants et les aboutissants de la volatilité et mieux comprendre comment investir son argent, il est important de faire un point sur la définition de risque financier. Découvrez également ces 6 erreurs à éviter pour investir son argent intelligemment.

Qu’est-ce qu’un risque dans le monde de l’investissement ?

Lorsque nous utilisons le mot « risque » dans le langage courant, il a généralement une connotation négative. Nous parlons, par exemple, des risques du tabagisme, des risques de conduire trop vite, de manger de manière peu saine, etc. 

Dans le monde de l'investissement cependant, le risque est perçu à la fois de manière négative et positive. Oui, il s'agit d'un danger, mais aussi d'une opportunité.

Prenons d'abord le risque sous l'angle du « danger » : fondamentalement, il s'agit d'un moyen d'appréhender le degré d'incertitude de l'avenir. Exprimons cela en termes simples et à l'aide d'un exemple. 

Disons que vous avez deux instruments financiers : un fonds d'obligations d'État et un fonds d'actions.

1
Le risque d’un fonds d’obligation : qu’est-ce que la volatilité fixe ?

Une obligation d'État est un instrument sûr - le gouvernement peut lever des impôts, imprimer de l'argent et paie généralement ses factures à temps. Cela signifie que l'incertitude quant à l'avenir de cet investissement est faible : les investisseurs peuvent être sûrs que l'instrument conservera sa valeur grâce aux importantes ressources dont dispose l'État. Il en résulte que la « volatilité » de l'actif est également faible, ce qui fait référence au niveau de « fluctuations » (hausses et baisses) sur le marché. C'est la définition de la volatilité. En général, la volatilité de ces types d'actifs se situe entre 2 et 5 %. 

2
Le risque d’une action : qu’est-ce que la volatilité en bourse ?

La volatilité d'une action est beaucoup plus élevée que celle d’une obligation. Si l'on considère le marché boursier dans son ensemble, et pas uniquement une seule action, cette volatilité est d'environ 15 à 20 %.

Le premier aspect à noter est qu'une action représente une participation dans une société qui, à son tour, doit être en concurrence sur le marché ouvert pour vendre ses produits et services. Elle ne dispose pas des ressources du gouvernement et ne peut pas imprimer sa propre monnaie, ce qui signifie que ses revenus futurs sont beaucoup plus incertains. 

Cette plus grande incertitude s'exprime ensuite par une dispersion des rendements - les investisseurs étant moins sûrs de l'avenir de l'entreprise que de celui du gouvernement, les fluctuations du cours ont tendance à être plus importantes.

Le couple risque-rendement

En d'autres termes, la volatilité en bourse comporte plus de « dangers », mais aussi plus d'  « opportunités ». Il s'agit là d'un point important, car le fait que les actions soient plus volatiles ne devrait pas être « négatif » en soi, puisque vous pouvez également obtenir des rendements plus élevés sur le marché boursier. 

En effet, bien que les fonds en euros présentent un taux de rentabilité fixe, celui-ci est extrêmement bas. A contrario, sur le long terme vous pouvez vous attendre à ce que des actions rapportent 6 à 7 % de plus.

Si vous choisissez d’investir dans des actions, l’essentiel est de ne pas vous laisser aller à la panique. La valeur de vos actifs va changer au fil des jours et des semaines. Elle peut même engendrer une perte de capital en fonction de l’évolution du marché. Mais sur plusieurs années de contrat, il y a de fortes chances qu’un investissement dans une action soit bien plus rentable qu’un investissement dans un fonds en euros.

Une fois de plus, volatilité ne signifie pas risque de perte, mais plutôt incertitude quant à la valeur finale de vos actifs. Et il existe de nombreuses démarches pour pallier cette incertitude, et vous assurer de ressortir avec un ticket gagnant à la date d’échéance de votre contrat.

Comment calculer la volatilité d’un portefeuille ?

En ce qui concerne la formule de volatilité en finance, il en existe deux types :

le principe est de prendre toutes les données passées d’une action, et d’en faire une moyenne. Il s’agit alors de faire le calcul de la volatilité écart-type, autrement dit de situer la valeur actuelle de l’actif par rapport à sa moyenne habituelle ;

contrairement à la volatilité écart-type, elle a comme objectif d’anticiper la valeur future de l’action. Elle représente la volatilité anticipée par les acteurs du marché concerné.

French Landingpage - Stage Image Desktop

L’analyse de la volatilité des marchés financiers peut donc se faire en regardant vers le passé, ou vers le futur de la valeur.

Une fois le résultat obtenu, il existe différents indices pour mesurer la volatilité d’un titre financier :

l’objectif de cet indicateur est de quantifier la volatilité du prix d’un actif. Autrement dit, l’instabilité de sa valeur durant une période donnée ;

c’est l’indicateur de la volatilité du marché boursier américain, établi tous les jours par le Chicago Board Options Exchange.

Un indice de volatilité permet d’obtenir un nombre précis concernant la volatilité d’un actif financier. Mais entre comment calculer la volatilité annualisée d’un actif, et comment l’interpréter, il y a tout un monde !

Comment savoir si un actif est trop volatile ?

Savoir reconnaître un risque de volatilité trop élevé nécessite un certain regard expert. Car en réalité, même s’il existe une échelle officieuse de la volatilité, l’intensité du risque (autrement dit le potentiel de gain ou de perte) dépend grandement de l’actif financier concerné.

Par exemple, Apple a revu ses prévisions de résultats à la baisse début 2019. Une prévision qui a entraîné une chute de 10 % de la valeur de son action. Or, Apple étant Apple, ces 10 % ont bien vite été regagnés après coup. Tout dépend donc de la solidité d’une entreprise.

Toutefois, il existe une échelle de volatilité pour vous permettre d’avoir un regard plus critique :

  • Avec une volatilité entre 0 % et 8 %, on considère que l’actif est peu volatile. Son cours est stable, et le risque est minime ;

  • Avec une volatilité entre 8 % est 15 %, on considère qu’il est volatile : il existe donc un risque de fluctuation ;

  • Avec une volatilité au-delà de 15 %, le produit financier est très volatile. Son cours peut donc grandement fluctuer, à la hausse comme à la baisse. À nouveau, un haut risque engendre un haut rendement.

Est-il possible de contrôler la volatilité d’un actif ?

Nous avons déjà vu que la volatilité d’un actif ne veut pas forcément dire risque de perte. Il s’agit simplement d’une incertitude quant à la valeur future de l’actif. 

Factuellement, il n’est pas possible de contrôler la volatilité d’un fonds. Il s’agit d’une volatilité stochastique, ce qui signifie qu’elle évolue de manière imprévisible et aléatoire.

Cependant, même si vous ne pouvez pas contrôler l’évolution de la valeur de vos actifs, il est tout à fait possible de la maîtriser, de l’analyser et d’en tirer les déductions logiques. Chez Forward You, c’est exactement la philosophie que nous suivons.

Quand il s’agit de s’interroger sur comment trader la volatilité, nous adoptons un raisonnement logique selon les directives d’un algorithme particulier. Ainsi, Forward You contrôle et analyse l’évolution de la volatilité de vos actifs tout au long de votre contrat. Notre démarche se décompose en deux phases : l’attaque et la sécurisation.

La phase d’attaque implique de choisir des actifs avec une volatilité élevée (d’environ 20%), afin de maximiser les chances de gain en saisissant les opportunités. Par la suite, nous nous orientons vers des actifs dont la volatilité ne dépasse pas 15%. Et une fois que l’échéance du contrat approche, nous abaissons le seuil de volatilité à 6,5%.

Cette démarche vise à consolider vos acquis au cours du contrat, et à sécuriser la rentabilité de votre investissement lorsqu’il arrive à son terme.

Ainsi, avoir une expertise dans le domaine de l’investissement et une visibilité transversale sur la rentabilité des actifs nous permet de faire les meilleurs choix. De la volatilité locale des actifs à des options plus internationales, nous créons un portefeuille qui correspond à votre profil et à la durée de votre contrat.

Comment faire les bons choix en termes de volatilité ?

Parmi tous les conseils et bonnes pratiques dans le monde de l’investissement, celui qu’il est essentiel d’appliquer est le suivant : diversifiez vos actifs ! La meilleure manière d’assurer la rentabilité d’un investissement, c’est de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier.

La raison est assez simple à comprendre : la valeur des investissements varie presque constamment (en fonction de leur volatilité). En choisissant des actifs de nature différente, vous maximisez vos chances d’avoir un ou plusieurs produits financiers rentables dans l’immédiateté.

Ainsi, si le marché immobilier accuse le coup d’une crise, ce ne sera pas forcément le cas de celui des matières premières, ou des actions dans une entreprise en particulier. Les fluctuations de la valeur d’une action se font en fonction de l’offre et de la demande, mais un certain équilibre s’instaure toujours.

Avec des actifs de nature différente, vous consolidez votre investissement sur le court terme et sur le long terme.

Découvrez Forward Quant
La diversification des actifs au service de votre investissement

C’est quelque chose qu’il faut avoir en tête lors de la constitution de votre portefeuille d’actifs : globalement, il n’existe pas d’investissement magique qui vous assure un faible risque et un haut rendement. La meilleure manière de sécuriser votre investissement, c’est de suivre les chiffres ! 

Lorsque vous créez votre portefeuille d’actifs, il faut prendre en compte tous les actifs disponibles sur le marché. Un travail de longue haleine, qui ne peut pas toujours être parfait. Sauf si vous confiez la mission à un algorithme mathématique basé sur un raisonnement purement logique, comme celui que nous utilisons chez FWU, notamment pour notre assurance-vie en unités de compte Forward Quant.

La volatilité d’un actif peut aussi bien représenter un danger, qu’une opportunité qui a simplement besoin d’être détectée. Et c’est exactement notre rôle ! 

Confiez-nous la création et la gestion de votre investissement financier, et assurez-vous de faire les meilleurs choix en fonction de la situation. Tirer parti des opportunités et transformer le risque en bénéfice : voilà ce qu’est l’investissement.

What are ETFs? - Stage Image
Demander conseil
FWU Logo
Prêt à épargner pour l’avenir ? Nous vous mettrons en contact avec un conseiller dans votre région.