9 mars 2023

6 min à lire

Investissement et assurance-vie

Dans quelle action investir et quel placement choisir ?
FWU Expert Corner Logo

FWU - Expert Corner - FWU AG

Table des matières
  • Comment choisir un produit d’investissement ?

  • Quels sont les critères à prendre en compte dans le choix d’un investissement ?

  • Quelles sont les caractéristiques que doit avoir le produit qui vous convient ?

  • Que faut-il vérifier avant de signer ?

En raison des crises qui se sont succédé ces dernières années, les marchés financiers ont connu des bouleversements conséquents et se sont complexifiés.

Ces changements se sont accompagnés d’une croissance non négligeable de nouveaux instruments d’investissement qui ont dans une large mesure enrichi l’offre disponible pour les investisseurs. Analysons ensemble et dans le détail les principaux points qui permettent de répondre à cette question primordiale : quel placement choisir aujourd’hui ?

Dans quelle action investir et quel placement choisir ?

Les personnes qui veulent investir ont généralement trois objectifs : tout d’abord, préserver leur argent, deuxièmement, faire fructifier leur capital initialement épargné et enfin pouvoir compter sur une rente future touchée régulièrement.

Ces trois objectifs peuvent se réaliser de diverses manières, en fonction du type d’investisseur et des instruments qu’il décide d’utiliser. 

Toute la question est donc de savoir : quel investissement choisir pour son épargne et pour atteindre ses objectifs ?

Il n’est pas évident de répondre à cette interrogation ; pour ce faire, il faut tenir compte d’une multitude de variables et de facteurs. 

Ce n’est qu’après une évaluation approfondie et attentive que les principaux éléments pourront être dégagés afin de savoir comment choisir le bon investissement.

pexels-cottonbro-studio-4065617
Quels sont les critères à prendre en compte dans le choix d’un investissement ?

Afin d’évaluer au mieux les opportunités proposées sur le marché et de décider ensuite quel investissement faire, il convient de définir un plan d’investissement et, avant cela, de dresser son profil d’investisseur. 

Que l’on décide de gérer seul son argent ou de s’en remettre à un conseiller financier expérimenté pour ses décisions d’investissement, il faut prendre en considération un certain nombre de critères sur la base desquels on pourra établir son portrait-robot qui permettra de déterminer l’investissement qui convient le mieux dans son cas. Attention à ceux qui vous promettent de révéler quel placement et quel investissement sûr vous rapportera le plus : les investissements sûrs, tout simplement, n’existent pas.

Le point de départ pour ceux qui veulent investir est une bonne planification financière, sur la base de laquelle ils peuvent calculer la part de leurs ressources à allouer aux dépenses courantes et celle à leur épargne. 

En fonction du revenu disponible de chacun, que ce soit un flux mensuel d’argent à investir ou un capital de départ déjà mis de côté, des choix différents peuvent être opérés. 

Les personnes qui disposent déjà d’une certaine somme d’argent et qui, en même temps, peuvent compter sur un revenu mensuel d’un certain montant peuvent choisir des produits d’investissement qui, avec une durée plus courte, leur permettent d’atteindre certains objectifs. 

Les délais seront en revanche plus longs pour ceux qui disposent de moins de ressources et qui doivent établir leur propre investissement au fil du temps, grâce par exemple à un régime d’accumulation du capital.

Un facteur clé à prendre en compte au moment d’investir est la définition des objectifs d’investissement

Fondamentalement, il faut se demander quel projet on entend réaliser et, sur cette base, agir en conséquence. 

Ceux qui investissent pour pouvoir payer les études universitaires de leurs enfants auront plus de temps pour atteindre leur objectif, mais devront commencer à investir tôt. 

Les personnes qui aspirent à une plus grande sécurité financière à un certain âge, pour compléter leur pension d’État par une pension complémentaire par exemple, devront s’y mettre le plus tôt possible

En revanche, si l’objectif est de partir en vacances ou d’une manière générale de faire quelque chose de moins conséquent sur le plan financier, différents produits d’investissement peuvent être envisagés, en tenant notamment compte des différents délais nécessaires pour atteindre ces objectifs.

Quand on parle d’objectifs d’investissement, il faut tenir compte non seulement de sa propre disponibilité financière, mais également de l’horizon temporel, à savoir le délai pendant lequel on est disposé à renoncer à certaines sommes d’argent bien déterminées afin de les destiner à un investissement. 

Quand on parle d'horizon temporel, on fait référence également au temps nécessaire pour atteindre ses propres objectifs

On en déduit donc facilement que la définition de l’horizon temporel est étroitement liée aux besoins et aux exigences de chaque investisseur, qui dépendent notamment de son âge. 

En effet, les plus jeunes ont certainement des objectifs d’investissement bien différents de ceux qui ont un âge plus avancé et proche de la pension : dans le premier cas, l’horizon temporel sera moyen à long, tandis que dans le deuxième cas, il sera court.

Deux autres aspects essentiels sont associés aux objectifs et à l’horizon temporel : le rendement et le risque. 

Ces deux éléments vont de paire, car quand l’un augmente, l’autre suit, et vice versa. Pour obtenir des rendements plus élevés, il est donc nécessaire de prendre plus de risques. 

Les attentes en matière de rendement indiquent le gain que l’on souhaite réaliser à partir d’un investissement donné

Il est important de déterminer des objectifs de rendement réalisables, en tenant compte du fait qu'ils doivent être proportionnels à la propension au risque de chaque personne.

Contrairement au revenu, la propension au risque n’est pas mesurable, étant donné qu’elle résulte d’une subjectivité individuelle. 

Chaque investisseur doit se demander quelle est sa tolérance au risque, en d’autres termes quelle est la perte potentielle qu’il est disposé à supporter dans sa recherche d’un revenu plus élevé.

Propension au risque

Une fois que les critères à prendre en compte dans le choix d’un investissement ont été identifiés et définis, on peut passer à l’étape suivante : identifier l’instrument financier le plus adapté à ses exigences

Ce ne peut être fait qu’après avoir vérifié que son propre profil correspond bien à l’investissement grâce à deux caractéristiques clés : le risque et le rendement.

pexels-cottonbro-studio-4065895
Les actions : un investissement qui ne convient pas à tout le monde !

Quand on parle d’investissement, on pense souvent aux actions, car dans l’imaginaire collectif les actions sont des instruments financiers qui permettent de réaliser de gros bénéfices. Dès lors, comment investir aujourd’hui ?

Indubitablement, les actions ont un fort potentiel de croissance, mais elles présentent en même temps un niveau de risque élevé : en effet, il est possible de perdre la totalité de son capital investi. 

Les actions ne conviennent pas à ceux qui veulent investir avec un horizon temporel court, étant donné que cet instrument financier souffre de la volatilité du marché et a tendance à offrir les meilleurs résultats qu’après une longue période. 

Les plus jeunes qui investissent pour payer les études de leurs enfants ou leur pension, ou d’une manière plus générale en vue d’un objectif atteignable après plusieurs années, pourront investir dans des actions pour générer une plus grande croissance potentielle et exploiter à leur avantage le facteur temps afin de récupérer d’éventuelles pertes. 

La question que tout le monde se pose est dans quelles actions investir ? Dans ce cas-là également, il n’existe pas de réponse toute faite. 

Pour savoir comment choisir les actions à acheter, il faut partir tout d’abord d’une connaissance approfondie de l’instrument, puis passer à une analyse de ses propres besoins/objectifs.

Les personnes qui veulent disposer d’un flux de revenus n’auront aucun doute sur les actions dans lesquelles investir : leur choix se portera sur celles qui versent un dividende régulier et qui affichent une certaine solidité financière, par exemple les blue chips, c’est-à-dire les actions dont la capitalisation est la plus élevée. 

Dans quelles actions investir si l’on est disposé à un risque plus élevé ? Certainement dans les actions de « croissance », qui sont plus volatiles que les actions de « valeur », et plus généralement dans les actions qui sont plus exposées à la spéculation. 

Des fonds communs d’investissement pour un public plus large

Les personnes qui sont moins familiarisées avec les investissements financiers et qui sont moins propices au risque peuvent confier la gestion de leurs finances à des spécialistes. 

Le fonds commun d’investissement est un bon instrument en ce sens, car il offre l’avantage essentiel de la diversification par rapport à l’achat direct d’actions. 

Pour ceux qui se demandent que faire avec les fonds d’investissement, ce produit est tout d’abord accessible aussi bien à ceux qui disposent déjà d’un capital plus ou moins important à investir qu’à ceux qui partent de rien. 

Dans ce cas-là, on peut faire appel au régime d’accumulation du capital, qui permet d’entrer sur le marché, notamment sur une base mensuelle, avec de petits montants. 

Une solution particulièrement adaptée pour ceux qui viennent de commencer à travailler et qui comptent investir immédiatement, en prévision de l’achat d’une maison ou d’une pension complémentaire

Pour comprendre comment choisir le fonds dans lequel investir, il est nécessaire encore une fois de partir de ses propres objectifs et de tenir compte de sa propension au risque et de son horizon temporel. 

Ceux qui investissent dans une perspective à court terme et qui ne veulent pas risquer beaucoup, voire rien du tout, devront opter pour un fonds monétaire. En fonction du temps disponible pour l’investissement et de la propension plus ou moins grande au risque, on se tournera vers un fonds d’obligations ou d’actions.

Quels sont les meilleurs fonds d’investissement ?

Partons de l’hypothèse de base que les meilleurs fonds d’investissement sont ceux qui offrent les performances les plus solides en termes de rendement, à des coûts inférieurs à ceux des autres.

Il existe différents classements des meilleurs fonds d’investissement, établis selon différentes catégories : zone géographique, résultats, type de fonds, etc.

De l’analyse de ces données, il est également possible de tirer des informations utiles afin d’effectuer les meilleurs placements financiers, en accordant une attention particulière à certains éléments clés tels que le type de fonds, les coûts, la référence et les performances. 

Pourquoi et comment choisir les ETF ?

Des critères similaires doivent être respectés pour choisir un ETF, un instrument alternatif au fonds commun d’investissement, qui présente des avantages indéniables par rapport à l’achat direct d’actions, d’obligations ou de matières premières. 

Pour savoir comment choisir un ETF, il est ici aussi nécessaire de commencer par définir les objectifs, sur la base desquels l’instrument adéquat peut être identifié. 

Les caractéristiques de l’ETF, telles que la taille et l’âge du fonds, sont essentielles, mais les coûts de transaction, le rendement et les écarts de suivi, pour ne citer que les plus importants, doivent également être analysés. 

En règle générale, il convient de rappeler que le choix du produit doit toujours se faire en rapport avec le profil de l’investisseur, en tenant compte des deux composantes clés : le risque et le rendement.

Que faut-il vérifier avant de signer ?

Une fois le produit choisi, une dernière étape est nécessaire avant d’investir : lire les documents d’informations, pour prendre pleinement connaissance de l’investissement qu’on est sur le point de réaliser.

Dans le cas des actions et des obligations, mieux vaut examiner à la fois la brochure et la note de synthèse, tandis que pour les fonds communs d’investissement et les produits d’assurance à contenu financier tels que les produits en unités de compte, vous recevrez le KIID, qui contient les informations essentielles pour l’investisseur. 

Récapitulatif

Pour choisir un produit d’investissement : 

  • Il faut définir le profil de l’investisseur ;

  • Il est important de savoir ce qui est adapté à ses exigences ;

  • Il est indispensable de lire les documents d’informations.