4 mai 2020

3 min à lire

Turbulences sur les marchés - comment ne pas céder à la panique (partie 1)
Quatre mots : savoir où on va (& lire la deuxième partie)
Nicholas Flaherty Image

Nicholas Flaherty - Investment Strategist - FWU Invest S.A.

Alors que le cours du pétrole s’effondre et que les marchés boursiers subissent un bouleversement sans précédent, les perspectives économiques continuent de se détériorer. Tous les investisseurs traversent incontestablement une période difficile. La question se pose alors : en tant qu'investisseurs, comment devrions-nous réagir face à une telle situation ? Comme nous l'avons mentionné dans notre dernière newsletter, et nous ne le soulignerons jamais assez, la clé est de ne pas prendre de décisions impulsives, de ne pas paniquer, car cela peut s'avérer néfaste pour votre épargne. Il est primordial de rester calmes et sereins, ce qui nous permettra de prendre des décisions logiques et même de profiter de cet environnement de marché.

Alors, comment faire ? Quatre mots : savoir où on va.

Il est possible d’aller dans des directions différentes, selon notre personnalité et notre appétence au risque, l’essentiel étant de savoir où l’on va et de rester concentré sur notre objectif. La meilleure manière de savoir où l’on va, c’est de se projeter dans le temps, à court, moyen et long terme.

Prenons l'exemple de moi.

Pour atteindre mes objectifs à court terme pour financer un voyage ou la rénovation de ma maison, j’éviterais de prendre trop de risques. Ne cherchez pas midi à quatorze heures : pour ce genre de projets, mieux vaut conserver des liquidités ou investir sur des titres à revenu fixe à très court terme. En ce qui concerne mes objectifs à moyen terme, tels que l’achat d’une maison d’i Prenons l'exemple de moi.ci cinq ans, je vais chercher à faire fructifier mon épargne en investissant sur les marchés du crédit et, dans une moindre mesure, sur les marchés boursiers.

Enfin, sur le long terme, j’opterais pour une approche différente en investissant la majorité de mon capital en bourse car le temps joue en ma faveur. En effet, le temps est le meilleur atout de l’investisseur : si les marchés peuvent se montrer très volatils sur le court terme, comme c’est le cas actuellement, ils suivent sur le long terme l’évolution des bénéfices des entreprises, elle-même entraînée par la croissance économique mondiale. Je sais pertinemment que l'économie mondiale sera beaucoup plus importante dans 25 ans qu'elle ne l'est aujourd'hui et, par conséquent, je sais que les marchés boursiers seront également plus élevés, ce qui signifie que je peux me permettre d’investir largement en bourse.

 

Le secret est de maintenir le cap, surtout à long terme. Il peut s'avérer très tentant, par exemple, de quitter le marché boursier maintenant - en pensant que les choses vont s'aggraver - mais cela ne marche presque jamais. Cela signifie que le capital ne sera pas sur le marché lorsque celui-ci commencera à se redresser, ce qui se produit généralement très rapidement ; des gains auront alors été manqués.

Pour en savoir plus sur les solutions de la FWU

Il est dont essentiel d’adopter une approche structurée et c'est ainsi qu’on été conçues les solutions FWU : en tenant compte de cette nécessité et en facilitant la planification financière des investisseurs, avec des primes peu élevées à partir de 35 ou 50 euros par mois. Reprenons mon exemple : je suis un investisseur normal avec un horizon de placement de 25 ans et je veux structurer mes investissements grâce à un contrat d'assurance vie. 

En investissant avec Forward Quant, je sais où je vais dès le début car je bénéficie d’un plan d’investissement prédéfini et exécuté automatiquement, sans que j’aie besoin d’intervenir : la répartition des actifs, qui comme expliqué ci-dessus est primordiale, est déjà planifiée. Ainsi, au cours des 25 prochaines années, mon capital est majoritairement investi sur les marchés boursiers, me permettant de profiter des nouvelles technologies et des marchés porteurs. Enfin, lorsque le terme de mon contrat approche, je suis automatiquement orienté vers des instruments monétaires ou à revenu fixe.

Pour en revenir à la situation actuelle : en investissant avec Forward Quant, il me reste encore beaucoup de temps avant d'atteindre mon objectif à long terme, c'est pourquoi mon capital est investi en bourse, ce qui me permet de profiter de la baisse actuelle des prix des actions et de la reprise économique à venir. De plus, je suis également rassuré de savoir que dans 25 ans, s’il me reste peu de temps et qu’une crise vient à éclater, je serai automatiquement protégé, car mon capital sera transféré vers des titres plus sécurisés à court terme. En d'autres termes, je sais où je vais.

Nous vous donnons encore plus de raisons de ne pas céder à la panique en période de turbulence des marchés dans notre blog, à consulter ici : Turbulences sur les marchés. Comment ne pas céder à la panique - Partie 2

FWU Logo
Prêt à épargner pour l’avenir ? Nous vous mettrons en contact avec un conseiller dans votre région.
1 2
Suite