14 septembre 2021

6 min à lire

Gestion financière et epargne

Préparation et épargne retraite pour votre futur « moi »
Pedro Guinales - Country Manager Spain - FWU Life Insurance Spain - Person Image

Pedro Guinales - Country Manager Spain - FWU Life Insurance Spain

La grande question : vous êtes-vous déjà demandé comment vous voulez vivre votre retraite ? Mais surtout : savez-vous de quoi vous aurez besoin pour faire de ce rêve une réalité ?

Si la réponse est « Euh... non », sachez que vous n’êtes pas un cas isolé. 

Bon nombre d’entre nous n’ont pas encore pensé à comment préparer notre retraite. Il faut dire qu’entre le bébé, les factures à payer et nos journées surchargées, on a déjà assez de préoccupations pour l’instant pour penser à notre future retraite.

Retraite de base, retraite complémentaire, différents régimes obligatoires, montant de votre pension
… Les questions sont nombreuses, et les doutes encore plus.

Mais même si l’heure de partir à la retraite vous paraît encore loin, votre futur moi vous remerciera d’avoir pensé à lui aujourd’hui et d’avoir anticipé votre épargne pour la retraite

Soyons honnêtes : plus longtemps vous laisserez traîner les choses, moins de temps vous aurez pour faire fructifier vos placements... et réaliser vos rêves. Planifier son épargne retraite, ça se fait maintenant !

Qu’est-ce que l’épargne-retraite ?

Avant toute chose : l’épargne retraite, définition !

L’épargne retraite constitue l’ensemble des contrats d’investissements financiers qui permettent de mettre de côté pendant la vie active, dans l’objectif de profiter d’une rente plus confortable à l’âge de la retraite.

Plus grossièrement : mettre de côté pour plus tard.

Mais l’épargne retraite, comment ça marche ? Le principe est simple. 

Par des contrats de capitalisation (PER ou assurance-vie) ou des contrats de rente avec votre entreprise (selon le principe de l’épargne retraite article 83), vous épargnez une certaine somme, qui vous sera utile lors de votre retraite.

Évidemment, il existe tout un panel de fonds d’investissement qui ont des conditions d’applicabilité différentes. Et pour faire le bon choix, il est important de regarder tous les facteurs qui gravitent autour de la solution d’épargne en question.

Par exemple, le côté fiscal et impôt de votre épargne retraite sur le court comme sur le long terme. 

Ou ce que vous pouvez déduire, grâce au plafond d’épargne retraite lors d’un investissement dans un PER (plan d’épargne retraite) tout au long de votre vie, et pour chaque personne de votre foyer fiscal.

En bref, le choix d’épargner pour sa retraite n’est pas à prendre à la légère. C’est une stratégie qui s’anticipe le plus possible, et qui implique de prendre en compte de nombreux facteurs pour éviter les mauvaises surprises.

Mais d’ailleurs, pourquoi préparer sa retraite ?

Attention à l’écart du montant de la retraite

Vous avez peut-être entendu parler de l’écart de retraites, cette ombre qui plane sur nos avenirs radieux arrivés à l’âge de la retraite.

Ce déficit en épargne-retraite affecte des centaines de millions de personnes en Europe. Un fossé qui se creuse entre ce que les retraités peuvent attendre de l’État et des fonds de pensions de retraite privés, et le montant dont ils auront besoin pour un train de vie « approprié » une fois à la retraite.

« Approprié » ne signifie pas « extravagant » – simplement assez pour pouvoir conserver un train de vie comparable à votre train de vie actuel, avec le régime de base.

Concrètement, un jeune Français de 20 ans devrait faire un effort d’épargne retraite de 1.200€ de liquidités supplémentaires par an pour compenser l’écart des revenus de retraite, et constituer un complément

Ce chiffre s’élève à 2.300€ en Allemagne, et à 2.700€ en Espagne.

Évidemment, plus une personne attend pour épargner pour sa retraite, plus l’écart à combler sera grand. Ainsi, cette somme grimpe à 3.800€ supplémentaires par an pour un Français âgé de 40 ans, et à 7.800€ pour un Français de 50 ans.

En résumé, le meilleur moment pour faire le point et constituer une épargne pour votre retraite, c’est le plus tôt possible. Pourquoi pas dès maintenant ?

Préparer votre plan épargne retraite pour le futur

Estimer le montant de la pension dont vous aurez besoin une fois votre vie à la retraite commencée n’est pas aussi difficile que vous pourriez le penser. Se poser les bonnes questions, c’est déjà la moitié du chemin parcouru pour vos solutions d’épargne. Voici ce qu’il faut prendre en compte.

1. Projetez-vous en consommateur grisonnant... À quoi ressembleront vos dépenses ?

Commencez par évaluer vos dépenses probables en remboursement sur le long terme : prêt, annuités, factures, cotisations et alimentation.

La bonne nouvelle : en dehors de la vie active, quand vous ne ferez plus l’interminable navette quotidienne et ne dépenserez plus des fortunes à la cantine du bureau, vos dépenses devraient être réduites.

La moins bonne : mieux vaut penser malin et prévoir les nouvelles dépenses à venir, comme vos frais de santé ou le soutien financier de vos proches les plus jeunes.

Même s’il n’est pas facile de vous projeter aussi loin (qui sait, vous allez peut-être vous découvrir une passion pour la pétanque !), sachez qu’en règle générale il nous faut entre la moitié et les deux tiers de nos revenus d’activité mensuels pour bien préparer sa retraite en France.

Grâce à ce calcul, vous pouvez faire une estimation indicative globale du prix de votre niveau de vie pour obtenir une retraite correcte le moment venu. Le point de départ pour bien préparer son PER individuel (plan d’épargne retraite) !

2. Combien de temps pensez-vous passer à la retraite ?

Vous aimeriez peut-être tout plaquer demain, mais votre âge de départ à la retraite tournera probablement plus autour des 60 ans. Sauf si vous décidez de prendre vos précautions pour partir en retraite anticipée avant ça.

Dans tous les cas, l’espérance de vie s’étant allongée grâce aux progrès de la médecine et à l’amélioration du niveau de vie, vous pourriez passer plus de 20 ans à la retraite. Et 20 ans, ça s’anticipe grâce à un PER retraite bien huilé !

Aussi évident que cela puisse paraître, pour préparer votre plan d’épargne retraite, mieux vaut agir avec prévoyance : estimez à la hausse plutôt qu’à la baisse la durée de votre plan de retraite, afin de réduire le risque de vous retrouver à sec.

Et n’oubliez pas de prendre en compte la réforme des retraites et les variations de l'âge légal de départ à la retraite dans votre déduction ! Rien de tel que de prendre tous les facteurs en compte pour appréhender comment préparer sa retraite financièrement.

3. Que pouvez-vous attendre de la part de l’État pour votre régime de retraite ?

Le montant de ce que vous allez devoir mettre de côté pour votre préparation à la retraite dépend du régime général et des versements de l’État sous forme de pension de retraite. 

Les plus chanceux vivent aux Pays-Bas, en Turquie ou en Croatie : ils recevront plus de 100% de leur revenu travaillé une fois à la retraite (de quoi devenir champion de pétanque !). 

En France, le taux plein est de 50% maximum. Pas mal, comparé à la moyenne de 29% du Royaume-Uni mais encore trop insuffisant par rapport à la moyenne européenne.Cette anticipation vous permet aussi de savoir si vous avez droit à une retraite complémentaire en plus de la retraite de base. Vos droits à la retraite varient en fonction de votre activité professionnelle, du nombre de trimestres travaillés et d’un éventuel complément de revenus.

Mais en plus de calculer ce à quoi vous avez droit, demandez-vous aussi : combien épargner pour ma retraite ? Parce que plus tôt vous vous penchez sur la question, meilleure sera votre retraite. Donc la réponse à la question « Quand préparer sa retraite » est tout simplement : maintenant !

En vous y prenant suffisamment tôt, vous pourrez considérer l’idée de souscrire à un contrat d’assurance-vie en plus de votre salaire annuel, pour bénéficier d’une retraite plus confortable.

Et avec suffisamment d’anticipation, vous pouvez même appliquer la règle 50/30/20, qui garantit un à-côté disponible pour votre retraite à venir. Le principe est assez simple : après avoir payé vos impôts, vous budgétisez votre revenu de telle sorte que :

  • 50% sont alloués aux besoins fondamentaux, comme le loyer, les factures, les produits alimentaires

  • 30% sont destinés pour vos envies

  • Et les derniers 20% sont dédiés à votre futur moi, pour l’épargne et l’investissement

En agissant ainsi, vous assurez une petite somme pour gonfler votre retraite à venir.

4. Le coût de la vie n’est pas fixe

Techniquement, ce n’est pas une question, mais c’est tout aussi important. Avec l’inflation et la hausse du coût de la vie, vos dépenses risquent de flamber d’ici quelques dizaines d’années. Par sécurité, prévoyez une augmentation de 3% dans votre budget chaque année, en fonction de votre situation individuelle. 

Enfin, souvenez-vous que, si le montant de votre retraite évolue moins vite que l’inflation, votre pouvoir d’achat s’amenuise.

Le meilleur moment pour passer à l’action, c’est maintenant. En mettant en place dès à présent vos plans de placement retraite pour l’avenir, vous pourrez commencer à préparer une retraite comme vous en rêvez.

Si vous ne savez pas par où commencer, l’assurance-vie avec placement financier est une opportunité adéquate. Vous placez une certaine somme d’argent dans une assurance-vie en unités de compte, et votre épargne fructifie.

Pour vous aider à sécuriser votre retraite et à gagner de l’argent au fil des années, Forward You vous propose de choisir la meilleure assurance-vie en unités de compte pour votre situation. Grâce à des algorithmes et des solutions d’investissement sur-mesure, un professionnel gère votre épargne retraite en temps réel, dans des conditions optimales.

Préparer la retraite de votre moi de demain, c’est la problématique de votre moi d’aujourd’hui !

Demandez une consultation gratuite
FWU Logo
Prêt à épargner pour l’avenir ? Nous vous mettrons en contact avec un conseiller dans votre région.
1 2
Suite